Hammamet trip aka Intouchable 2

Version Française & English version   

Hammamet tunisie tunisia

Once upon a time…

Ann-Lyz présente “Hammamet trip aka Intouchable 2”.

Tout débute le Lundi 7 décembre 2015 à 14H54, très précisément, juste avant que je commence mon travail de vendeuse chez Lacoste. Ma cousine m’appelle et me demande de lui rendre un service. Le service en question, était d’accompagner la maman de son amie, âgée de 85 ans, en Tunisie. L’amie de ma Tante avait perdu ses papiers (et impossible pour elle d’obtenir un passeport en urgence), du coup elle avait besoin d’une remplaçante… Et c’est là que, le voyage commença…

Chapitre 1: Hammamet trip aka Intouchable 2 – Le départ

Hier (Dimanche 13 décembre 2015), Yvette et sa fille, sont venues me chercher pour nous rendre à l’aéroport de Lyon. Sur le trajet elle m’a donné toutes les instructions pour le séjour. Le trajet m’a permis de faire connaissance avec Yvette. Arrivées à l’aéroport, j’ai pu sentir la tension monter pour la fille d’Yvette. Je peux la comprendre, elle ne me connait pas vraiment et elle me confie sa mère qui elle me connait encore moins.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

Nous sommes ensuite montées dans l’avion. Yvette a toujours des bonbons à la menthe et j’ai veillé à ce qu’elle en prenne un au décollage et à l’atterrissage comme m’a demandé sa fille. Ça lui évite le mal de l’air.

Arrivées à l’aéroport de Tunis, nous avons rejoint le chauffeur de l’hôtel “Regency Smartline”, venu nous chercher pour nous conduire à Hammamet qui se trouve à 45 minutes. En arrivant à l’hôtel, j’étais étonnée car c’était beaucoup mieux que sur les photos de Trip Advisor.

Ensuite, nous sommes allées manger, avec pour boisson du vin rouge de Tunisie nommé “Magon”. Ils avaient gardé des plateaux repas pour nous. Le jeune qui nous servait était vraiment trop gentil. Il était à l’affût au cas où nous aurions besoin de quelque chose. Tout ça sans parler le français, comme quoi la courtoisie n’a pas de langue !

Nous sommes par la suite allées rejoindre nos appartements. J’ai fait couler l’eau de sa douche, pour vérifier qu’il y avait bien de l’eau chaude… mais non. J’ai donc appelé un technicien, pour venir remédier à ce léger gros souci. J’ai également vérifié qu’il y ait bien la clim, en mode chauffage bien sûr, pour ne pas qu’Yvette ait froid, car elle dort avec des gants…

Ensuite, je me suis lancé dans une impossible explication par rapport à la télé. Pendant quelques minutes, je tentais de faire comprendre à Yvette, que la chaine numéro 2 était sur le canal numéro 3 et que c’était comme ça et qu’on ne pouvait rien y faire, etc, etc… Jusqu’au moment où
je lui ai dit de ne rien toucher mais juste d’appuyer sur le bouton rouge “Power” et que tout se passerait bien, un point c’est tout :). J’ai ensuite découvert ma somptueuse chambre à quelques pas de la sienne.

 

Chapitre 2: Immersion à Hammamet

Ce matin, j’ai fait venir quelqu’un pour ouvrir les valises d’Yvette, car bien évidemment, elle avait perdu la clé…
Nous sommes allées déjeuner et le jus d’orange pressé et les crêpes maison étaient délicieux. Sur le chemin, nous avons croisés beaucoup de chats et ils étaient, pour la plupart, trop mignons. A l’hôtel, à cette période de l’année, La majorité des clients sont Allemands. Yvette a revu d’autres habitués et je peux vous dire que leur dialogue mi- sourd, mi franco-allemand était mémorable.

Après le petit déjeuner, j’ai réglé quelques formalités avec le directeur. La première, en lui donnant les cigares qu’il avait commandé à la fille d’Yvette. Ensuite, j’ai demandé des factures au directeur pour les repas de Noël et de la St-Sylvestre de notre très chère.

Puis, j’ai payé les bouteilles de vin pour les 14 jours à venir. Etant donné que le coffre-fort ou son argent se trouve, n’est pas dans sa chambre mais à la réception, c’était pour lui éviter d’aller à la réception tous les jours pour récupérer l’argent de son précieux vin.

Après je lui ai montré où aller pour récupérer ses sous et lui ai bien rappelé ce que j’avais mis d’important dans ce coffre.
Elle était surtout ultra contente pour son vin, et d’ailleurs elle ne cesse de me servir à table. Les serveurs rigolent bien quand ils nous voient toutes les deux.

Dans l’après-midi, nous sommes allées au centre de Hammamet, Place des Martyrs ainsi qu’à la Nouvelle Medina Yasmine.

Les Tunisiens sont trop gentils. Yvette a tenu à m’emmener dans un café dans lequel il n’y avait que… des Hommes. Sa fille lui avait pourtant dit ne pas y aller et m’avait demandé de faire attention à ce qu’elle n’y aille pas. Mais c’était déjà trop tard, j’avais oublié et je ne m’en suis rendue compte qu’une fois assise. Je me suis dit qu’elle m’avait bien eu. Franchement, c’était exceptionnel en termes d’action !!

On a pu discuter un peu plus en profondeur. Yvette m’a parlé de son défunt mari. Un peu mal à l’aise, je lui ai demandé si elle n’avait pas été trop triste à sa mort et elle m’a répondu que non, bien au contraire. Elle voulait divorcer le lendemain de son mariage. Elle m’a dit qu’après le mariage, ce fut un changement radical ! Il dansait avec des filles au bal et ça, ça la rendait dingue. On a bien rigolé !!

En revenant à l’hôtel, nous avons rangé toutes ses valises et on a décoré sa chambre pour qu’elle s’y sente mieux, comme chez elle.

Et là, une fois de plus du Yvette dans toute sa splendeur. Il faut savoir qu’Yvette est BORDELIQUE de ouf. Il y avait des valises à elle de l’an dernier… Et bonjour les dégâts avec les moisissures, les gâteaux périmés… ! Des fois, je mettais à la poubelle et elle allait les chercher.

Au début, je lui demandais si elle souhaitait garder telle ou telle chose, mais à la fin c’était plus possible… J’avais peur de trouver une souris dans la valise tellement c’était TERRIBLE. Enfin bref, elle était trop contente. Du coup le soir elle a mis des vêtements des valises d’avant, et vu qu’elle ne se rappelait même pas les vêtements, elle avait l’impression que c’était du Brand New.

 

Chapitre 3: Le ravitaillement d’Yvette

Aujourd’hui, (mardi 15 décembre 2015) on peut dire que j’ai mes petites habitudes. Il est 7h et je viens de me réveiller. Je sais que pour avoir de l’eau chaude, il faut que je laisse couler ma douche quelques minutes avant et pour me mettre dans l’ambiance « Bled », je me douche avec le Ushuaia au savon noir que j’ai acheté en France.

Tunisie Hammamet annlyz sagou
Je prépare les médicaments d’Yvette dans des enveloppes étiquetées Matin, Midi et Soir, pour chaque jour jusqu’au 31 décembre. Il faut que vous sachiez, Yvette prend une dizaine de cachets par jour (Bisocé, Sinemet, Effexor, Atacand, Xarelto, Imovane, Ebia…) et qu’elle va rester seule jusqu’en mars, du coup, c’est impératif de lui préparer, sinon elle pourrait prendre deux fois le même.

Yvette vient en Tunisie, à l’initiative de sa fille, tous les ans pendant 3 mois, de décembre à mars. Ça lui fait du bien, et il y a aussi le fait que c’est moins onéreux qu’en France.

J’ai réservé le taxi n°107 qui vient à 9 :30, pour nous emmener chez Carrefour, tout proche de la ville de Nabeul. On a fait les courses, car elle est en demi-pension et elle fait attention de ne pas trop dépenser. Pour ce qui est des courses, on a acheté: une vingtaine de boissons, cidres, sirop à la menthe et à la grenadine, des kleenex, un soin pour les cheveux sans rinçage, de la lessive hypoallergénique, des magazines de mode, et des Napolitains à la framboise et au chocolat noir.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

Les gâteaux mous sont plus qu’exigés, car au vu de son âge Yvette n’a plus beaucoup de dents, voir plus du tout. On a mis tout ce butin dans deux valises, que j’avais vidé la veille ;). D’ailleurs en partant de l’hôtel, on a croisé le Directeur avec les valises et il m’a demandé ou on allait, et le premier truc qui m’est venu à l’esprit, c’est de dire que c’était pour les cadeaux et souvenirs lol.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

Nous sommes ensuite allés à Nabeul, chez Monoprix, pour les bouteilles de vins. A la fin de ce ravitaillement, j’ai tourné la tête 30 secondes, et Yvette est sortie avec le caddie par l’entrée. Les vigiles lui ont gentiment dit qu’il fallait passer en caisse avant (Rires). 

J’ai ensuite laissé Yvette au café de Nabeul parce qu’elle se fatigue rapidement, et pendant ce temps j’ai pu faire mes emplettes au souk et marchander comme j’aime le faire avec un chrono ultra short de 40 minutes.

Le chauffeur nous a ensuite déposé au centre de Hammamet pour que j’aille à la Kasbah. J’ai accompagné Yvette à la Dolce Vita, un lieu huppé ou elle aime boire un jus de fraise maison.

Arrivée devant la Kasbah j’ai rencontré un jeune homme qui m’a interpellé, insistant en m’expliquant qu’il était membre du personnel de l’hôtel ou je logeais. Je ne l’ai pas cru jusqu’à ce qu’il me dise que j’étais toujours accompagné d’Yvette et qu’il préparait les crêpes. Ce jeune homme m’a rapidement demandé de ne pas dire au personnel du Regency que je l’avais vu au Centre de Hammamet en train de travailler dans la boutique de souvenirs de son cousin.

Il m’a fait lui promettre que je n’allais rien dire, car il avait posé un arrêt maladie pour aller travailler car il ne se faisait pas assez d’argent au Regency.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

Il s’appelle Mounir et il a 25 ans, il est né le 1er janvier 1990, il aime bien Snoop Dogg. Sa technique d’approche, c’est de dire aux prospects qu’il a une surprise gratuite pour les attirer dans la boutique et … Et là tu en as pour 1H, il te donne une carte postale et demande ton nom en français et l’écrit en arabe. Puis, il t’explique que la différence, c’est le sens de l’écriture. Ensuite, il te donne la carte postale en te disant que lui aussi quand il viendra en France tu devras faire pareil pour lui.

Enfin, il te propose de boire soit un thé Nahnah ou un café from Turquie, et là il te met en garde sur le fait que c’est impoli de refuser et que quand lui aussi viendra en France on devra lui faire gouter du BON VIN ! C’est vraiment un bon vendeur, qu’on se le dise.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

A 13h, on avait rendez- vous avec le chauffeur devant le fort pour aller manger. Sur la route, je lui ai posé beaucoup de questions et à un moment je lui ai demandé le nom d’une rue, et il m’a répondu « Avenue d’Hammamet ». Bizarrement, je ne l’ai pas cru et j’ai tout de suite recherché l’info. J’avais raison, et après lui avoir dit le vrai nom de cette rue et je lui ai dit de ne plus me prendre pour une « HmaRa ». Gros fou rire ensemble.

Sur le chemin, on a fait une petite halte à la Pâtisserie CANARI, une des meilleures pâtisseries de Hammamet. Et j’ai sans doute pris quelques grammes rien qu’en regardant les délicieux mets.

Après la halte kilos express, nous nous sommes rendus au restaurant ” Le petit pêcheur” et on a invité le chauffeur/menteur. On s’est régalé avec une soupe de poisson maison et un couscous de poisson, un moment exceptionnel pour les papilles.

Hammamet trip aka Intouchable 2 - Couscous tunisien au poisson

Yvette y a battu son record de lenteur, et c’est en voyant le taxi s’agiter, que je me suis rendue compte qu’elle était ultra longue. A la fin du repas, nous sommes allés acheter un ouvre bouteille pour Yvette, sinon elle m’aurait assassinée.

En rentrant, on a caché les courses dans sa chambre, pour que le personnel ne remarque pas son garde-manger. J’ai demandé au Chef de rang des couverts du restaurant pour la chambre d’Yvette, mais elle m’a dit que ça ne se faisait pas, bien que sa fille m’ait demandé de le faire.  Quelques minutes plus tard, elle emporta (en scred) un croissant au miel, en me demandant soudainement si quelqu’un la regardait.

Après cette longue journée, j’ai décidé de visiter l’hôtel. Il est immense, il y a plusieurs bassins, des fleurs somptueuses et des palmiers par millier. J’ai également découvert que la plage était limite dans l’hôtel.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

Heureuse, je suis allée chercher Yvette, qui était resté dans sa chambre pour se reposer. Elle m’a accompagné pour mettre les pieds dans l’eau. Et là, un dromadaire et son cavalier sont arrivés de nulle part comme une oasis dans le désert. Avide de nouveautés, je lui ai demandé si je pouvais monter et il a dit oui. On a fait une promenade de 15 minutes, moi sur Ali baba (8ans) et le maitre de ces dromadaires sur Yasmine (10 ans et Cougar), la compagne d’Ali baba. Le cavalier m’a dit détenir une vingtaine de dromadaire !!

 

Chapitre 4: Finissons en beauté ; La vérité sur Yvette

Au programme du jour, achats au centre-ville de Hammamet, Massage, Chicha et thé Nahnah au café Sidi Bouhadid et tout ça les pieds presque dans l’eau.

Tunisie Hammamet annlyz sagou

De retour à l’hôtel, Yvette a fait des largeurs dans la piscine intérieur (HAAAHAAA) et j’ai demandé à ce qu’elle ait un peignoir à elle, elle y tenait, vous savez, Yvette à un certain standing. Comme elle va chez le kinésithérapeute en France, la natation ne peut que lui faire du bien. Et puis, comme elle a une trentaine de maillots de bain, je lui ai dit qu’elle pouvait faire des défilés de mode en Bikini et elle était contente.

Vu que l’on a bu du vin tous les jours, j’ai trinqué avec elle et on s’est hurlé “Santé”. Après l’amour et la joie c’est le plus important, surtout pour elle qui est ancienne alcoolique et qui est atteinte de la maladie de Parkinson.

Oui, elle oublie régulièrement ce qu’elle me dit. Alors que moi, j’écris tout pour ne rien oublier et ce depuis toujours. Mais, ce n’est pas tout, Yvette oublie aussi ce que je lui dis, alors je répète sans cesse, et je me dis qu’elle doit me prendre pour une folle…

En plus, elle n’entend pas bien du tout, alors je parle fort et là, elle doit encore plus me prendre pour une FOLLE, HAHAHAHA.

Avant de partir, j’ai rappelé aux membres du personnel qu’elle n’avait le droit qu’à une demie bouteille par jour de son vin rouge favori. Oui, je sais ce que vous vous dites, pour une ancienne alcoolique de 85 ans, c’est déjà beaucoup. Mais c’était la prescription de sa fille qui m’avait dit qu’elle me prendrait en grippe si je ne satisfaisais pas à cette ordonnance. D’ailleurs, au moment précis où j’écris ces mots, le peu de verres qu’elle m’a offert ou plutôt imposé (Rires), me font partager cette magnifique aventure avec vous… Alors pourquoi pas se laisser tenter, « RED WINE PLEASE ! ».

 

Sa phrase favorite: Ah Oui oui, c’est la vérité (Yvette Voice).

 

Ce qui lui semble normal de faire : 

  • Prendre ses médicaments avec du vin.
  • Faire « Zerma » qu’elle comprend ce que je lui dis, alors qu’en fait pas du tout. Mais je comprends très vite la supercherie, surtout quand j’attends une réponse longue et qu’elle me répond « Ah oui oui ».
  • Le deuxième jour du séjour, elle est venue me chercher à ma chambre et elle avait préparé ses affaires pour rentrer en France, elle pensait que le séjour était fini…

 

Ce qu’elle déteste: 

  • Les pâtes, son voyage en italie et donc sa correspondante italienne d’enfance.
  • Le fait qu’il n’y a pas d’alcool dans un restaurant. (It happened a lot in Tunisia !) Vous verriez sa tête à ce moment-là, MDR !!!

 

Ce que je déteste et qui lui plaît:

  • Prendre une petite bouteille en plastique transparente qu’elle remplit de vin rouge à l’hôtel pour la boire au restaurant.
  • Quand elle fait déborder son Rouge à lèvre.

 

Ce que j’ai appris: 

  • Il n’y a pas de code commun sur les plaques d’immatriculations des résidents de Hammamet. On les reconnait par leur couleur qui est noir.
  • Un dromadaire à une portée de 12 mois et 10 jours. Il peut être acquis pour 3000DNT.
  • Les chameaux se trouvent dans le sud de la Tunisie et sont très rarement accessible aux touristes. Ils sont réservés aux courses de chameau, prix approximatif d’acquisition d’un chameau 30 000 DNT.
  • Yvette déteste qu’on l’appelle Mamie, alors je faisais les gros yeux aux individus qui le faisaient.
  • Yvette déteste les photos.  Je lui ai expliqué que je n’en avais aucune de mon père et que c’était important de garder des souvenirs…

 

Note de fin:

Au final, ce voyage fut très court, à vrai dire, j’ai même parfois l’impression de ne pas être allée en Tunisie. Dire qu’il y’a quelques semaines je cherchais des jobs de testeur de voyage.

Je n’enjolive pas mon aventure, elle est bien plus belle que ce que vous lisez.

 

Ce que vous devez retenir: 

Aidez votre prochain. Longue vie à Yvi’ et son rouge !

N’oubliez pas d’écouter la musique qui a rythmé mon séjour ici.

 

CHEERS! MAZEL TOV! SALUTE! PROST! JOY!


 

Once upon a time…

Ann-Lyz presents “Hammamet trip aka Untouchable 2”.

It all began on Monday, December 7, 2015 at 2:54pm, precisely, just before I started my job as a sales assistant at Lacoste. My cousin called me and asked me to do a service. It was to accompany in Tunisia the mother of her friend who is 85 years old. My aunt’s friend had lost her identity papers (impossible for her to get an emergency passport), and so she needed a replacement … And that’s where the journey begins …

 

Chapter 1: Hammamet trip aka Intouchable 2 – The departure

Yesterday (Sunday, December 13, 2015), Yvette and her daughter, came to pick me up to Lyon airport. On the way she gave me all the instructions for the stay. The trip allowed me to get to know Yvette. Arriving at the airport, I could feel the rising tension of Yvette’s daughter. I can understand it because she does not really know me and her mother knows me even less.

Then we got on the plane. Yvette always has minties and I made sure she took one on take-off and landing as her daughter asked me. It saves her from air sickness

Arriving at Tunis airport, we met the driver of the hotel “Regency Smartline”, he came to drive us to Hammamet which is 45 minutes far. Arriving at the hotel, I was surprised because it was much better than the pictures of Trip Advisor.

Then we went to eat, and we had a Tunisian red wine as beverage named “Magon” were on the tables. They had kept meal trays for us. The young man serving us was really kind. He was on the lookout in case we needed something. All this without speaking French, as the courtesy has no language!

Then, we went to join our apartments. I ran the water of her shower, to check that there was hot water … but it was not the case. So, I called a technician to solve this slight big problem. I also checked that the air conditioning is activated in heating mode of course, so that Yvette will not get cold, because she sleeps with gloves…

Then I entered in a complicated explanation about TV. For a few minutes, I tried to make Yvette understand that channel number 2 was on channel number 3 and that it is like that, and that nothing could be done, so on and so on… Until the moment I told her not to touch anything and just press the red button “Power” and that everything would be fine, a point that’s all :). Then I discovered my sumptuous room, a few steps far from her’s.

 

Chapter 2: Immersion in Hammamet

This morning, I called someone to open Yvette’s suitcases, because of course, she had lost the key. We went for lunch, the squeezed orange juice and the homemade pancakes were delicious. On the way, we met a lot of cats and most of them were too cute. At the hotel, during this time of year, the majority of guests are German. Yvette has seen other regulars and I can tell you that their half-French-German dialogue was memorable.

After breakfast, I settled some formalities with the director of the hotel. The first was to give him the cigars he had ordered to Yvette’s daughter. Then I asked the manager for Christmas and New Year’s Eve bills for our dearest.

Then, I paid the bottles of wine for the next 14 days. Since the safe-deposit box is not in her room but at the desk. It was to avoid her going to the reception every day to get the money back for her precious wine.

After I showed her where to go to get her money and reminded her well what I had important in this lock box. She was too happy for her wine, and by the way, she does not stop serving me at the table. The waiters laugh when they see us together.

In the afternoon, we went to the center of Hammamet, “Place des Martyrs” and the New Medina “Yasmine”. The Tunisians are too kind. Yvette wanted to take me to a cafe where there was only … Men. Her daughter had told her not to go and asked me to be careful that she was not there. But it was already too late, I forgot and I realized that, once seated.I thought she had me. Frankly, it was outstanding in terms of action !

We could discuss a little more. Yvette told me about her late husband. A little uncomfortable, I asked her if she was not too sad at his death and she replied by no. She wanted to divorce the day after her marriage. She told me that after the wedding, it was a radical change ! He was dancing with girls at the ball and that made her crazy. We laughed a lot !!

Returning to the hotel, we packed all her suitcases and decorated her room to make her feel like at home.

And here, once again, Yvette is in all her splendor. It is known that Yvette is very messy. There were suitcases from last year … And a lot of the damage with the molds, the old cakes… ! Sometimes, I throw them in the trash and she went to get them.

At first, I asked her if she wanted to keep such and such a thing, but in the end it wasn’t possible anymore … I was afraid to find a mouse in the bag, terrible. Finally, she was so happy cause she found clothes she did not even remember, she felt like it was Brand New.

 

Chapter 3: Provision of Yvette

Today, (Tuesday, December 15, 2015) we can say that I have a small habit. I woke up at 7am to take a shower, and let the hot water run for a few minutes and to have the “bled” vibe I took my shower with the Ushuaia made with black soap that I bought in France.

I prepared Yvette’s medications in envelopes labeled by Morning, Noon and Evening, for each day until December 31st. You must know that Yvette takes a dozen tablets per day (Bisocé, Sinemet, Effexor, Atacand, Xarelto, Imovane, Ebia …) and that she will stay alone until March. It is imperative to prepare, otherwise she could take it twice.

Yvette comes to Tunisia at the initiative of her daughter every year for 3 months, from December to March. She feels good there, and there is also the fact that it is less expensive than in France.

I’ve booked the taxi n ° 107 which comes at 9:30am, to take us to Carrefour, it is very close to the city of Nabeul. We went shopping because she is half board and she is careful about spending too much. We bought: twenty beverages such as ciders, mint and grenadine cordial, kleenex, a leave-in conditionner, hypoallergenic laundry, fashion magazines, and more. Napolitans with raspberry and dark chocolate.

Soft cakes are more than required, because Yvette does not have many teeth, see no more at all. We put all this errands in two suitcases that I emptied the day before. By the way from the hotel, we crossed the Director with the suitcases and he asked me where we were going, and the first thing that came to me was to say that it was for the gifts and souvenirs lol.

Then, we went to Nabeul, at Monoprix, for the bottles of wine. I turned my head 30 seconds and Yvette came out with the cart by the entrance. The security guards kindly told her that she had to go to the cashier before (laughs).

Then I left Yvette at Nabeul’s cafe because she gets tired quickly, and during that time I was able to do my shopping at the souk and negotiate as I like to do with a 40-minute ultra-short time.

The driver then dropped us in the center of Hammamet so that I go to the Kasbah. I accompanied Yvette to “La Dolce Vita”, an upscale place where she likes to drink homemade strawberry juice.

On arrival at the Kasbah, I met a young man who called me, insisting that he was a member of the staff of the hotel where I stayed. I did not believe him until he told me that I was always accompanied by Yvette and he was preparing crepes. This young man quickly asked me do not tell the Regency staff that I had seen him at the Hammamet Center working in his cousin’s gift shop.

He made me promise that I was not going to say anything because he had taken a sick leave to work in his cousin’s shop cause he was not getting enough money at the Regency.

His name is Mounir and he is 25 years old, he was born on January 1st 1990 and he likes Snoop Dogg. His technique to attract customers is to tell them that he has a free surprise for them if they come into the shop … Then he gives you a postcard and asks for your name in French, he writes in Arabic. He explains to you that the difference is the way of writing the word. Then he gives you the postcard telling you that when he comes to France you should do the same thing for him.

Finally, he offers you to drink either a Nahnah tea or a coffee from Turkey, and he convinces you that it is impolite to refuse and when he will come to France you should invite him to taste GOOD WINE! It’s really a good seller, let it be said.

At 1pm, we had an appointment with the driver in front of the fort to go to the restaurant. On the road, I asked him a lot of questions and at one point I asked him the name of a street, and he answered “Avenue of Hammamet”. Strangely, I did not believe him and I immediately did my research to get the right information. I was right, and after telling him the real name of this street and I told him to no longer take me for a “HmaRa” (a donkey). Big laugh together.

On the way, we made a quick stop at the Pastry CANARI, one of the best pastries in Hammamet. Probably, I took a few grams just looking at the delicious cakes.

After, we went to the restaurant ” Le petit pêcheur ” and we invited the driver/liar. We enjoyed a home-made fish soup and a fish couscous, an exceptional moment for the taste buds.

Yvette broke her record of slowness, and it was when I saw the taxi shake, that I realized that she was ultra-slow. At the end of the meal, we went to buy a bottle opener for Yvette, otherwise she would have killed me.

On the way, we hide the shopping in her room so that the staff did not notice her pantry.  I asked the restaurant for some cutlery for Yvette’s room, but Yvette told me that it wasn’t good to ask, although her daughter asked me to do it. A few minutes later, she took a honey croissant in her bag, suddenly wondering if anyone was watching her.

After this long day, I decided to visit the hotel. It is huge, there are several pools, sumptuous flowers and palm trees per thousand. I also discovered that the hotel is in front of the beach.

Happy, I went to grab Yvette, who stayed in her room to rest a little. She accompanied me to set foot in the water. And there, a dromedary and its rider arrived from nowhere like an oasis in the desert. I asked him if I could go up and he said yes. We went on a 15-minute walk on Ali baba (8 years old) and the camel master on Yasmine (10 years old and Cougar), Ali baba’s companion. The rider told me he had about twenty camels !!

 

Chapter 4: Let’s finish in style; the truth about Yvette

In the program of the day, shopping in downtown Hammamet, Massage, Chicha and Nahnah tea at Sidi Bouhadid cafe and all of that with feet almost in the water.

Back to the hotel, Yvette made some widths in the indoor pool (HAAAHAAA) and I asked a bathrobe, she wanted one so bad… Yvette has a certain standard you know. As she goes to the physiotherapist in France, swimming can only be good for her. And since she has about thirty swimsuits, I told her that she could do Bikini fashion shows and she was happy.

Because we drank wine every day, I had a drink with her and we screamed “Cheers”. After love and joy, health is the most important, especially for her which was alcoholic and who has Parkinson’s disease.

Yes, she regularly forgets what she tells me. While me, I write everything in order to not forget anything and I do this all the time. But, that’s not all, Yvette also forgets what I say, so I repeat constantly, and I say to myself that she must take me for the crazy one…

In addition, she does not hear well at all, so I speak loudly and there, she must still take me for a crazy, HAHAHAHA.

Before leaving, I reminded staff members that she was allowed only half a bottle a day of her favorite red wine. Yes, I know what will you say, for a former alcoholic of 85 years it’s already a lot. But it was her daughter’s prescription that told me that she would be upset if I did not meet that prescription. Moreover, at the precise moment when I write these words, the few glasses that has been offered to me or rather imposed, make me share this magnificent adventure with you … So why not be tempted, “RED WINE PLEASE !

 

Her favorite sentence: Oh yes yes, that’s the truth (Yvette Voice).

 

What seems normal to her to do: 

  • Take her medicine with wine.
  • Make “Zerma” (play stupid) that she understands what I tell her, when we all know she doesn’t at all. But I understand very quickly, especially when I wait for a long answer and she answers me “Ah yes yes”.
  • On the second day of the stay, she picked me up at my room and she had prepared her things to go back to France, she thought that the stay was over …she is a funny character

 

What she hates:

  • Pasta, her trip to Italy and her Italian childhood correspondent.
  • The fact that there is no alcohol in a restaurant. (It happened a lot in Tunisia!) You would see her behavior at that time, Funny AF !!!

 

What I hate and she likes:

  • Take a small plastic bottle that she fills with red wine at the hotel to drink at the restaurant.
  • When she overflows her red lipstick on her lips.

 

What I learned:

  • There is no common code on the license plates of the residents of Hammamet. They are recognized by their color which is black.
  • A camel at a range of 12 months and 10 days. It can be acquired for 3000DNT.
  • Camels are found in south of Tunisia and are very rarely accessible to tourists. They are reserved for camel racing, approximate price of acquisition of a camel 30 000 DNT.
  • Yvette hates being called Mamie, so I made big eyes to the people who did it.
  • Yvette hates photos. I explained to her that I did not have any of my father. Which is why it was important to keep memories …

 

Final note:

In the end, this trip was very short, to tell the truth, I even sometimes feel that I haven’t been to Tunisia. In thinking that few weeks ago, I was looking for travel tester jobs.

I do not embellish my adventure, it is much more beautiful than what you read.

 

What you need to remember:

Help your neighbor. Long live to Yvi ‘ and her red wine !

Do not forget to listen to the music that goes with my stay here.

 

CHEERS! MAZEL TOV! SALUTE! PROST! JOY!

Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 Comments

  1. May 12, 2018 / 10:34 am

    Salut !!! Ton article est juste trop frais ! Je n’avais pas encore pris le temps de te lire.
    Gros bisou

    • May 12, 2018 / 11:00 am

      Merci beaucoup !! Ça me fait trop plaisir 🙂